Select Page

Le Concours des posters du Congrès GNS

Bâti autour d’un ensemble de conférences, de communications orales, de tables rondes et d’ateliers, avec en fil rouge les speaker corner et les rendez-vous d’affaires, le Congrès International Goût Nutrition Santé de Vitagora, dont la 6ème édition se déroulera les 22 et 23 mars 2011 au Palais des Congrès de Dijon, organise également un concours de posters pour les étudiants et les jeunes chercheurs.

« C’est l’occasion pour eux de se faire connaître, d’assister à un congrès et, par la même, de développer leur réseau. Aussi souhaitons nous leur donner la possibilité d’intervenir dans le cadre de communication orale ou encore de posters », souligne Christophe de la Fouchardière, le Président de Merck Médication Familiale qui préside ce congrès. D’où le principe de gratuité de l’inscription au Congrès si le premier auteur d’un poster est un étudiant ou un jeune chercheur.

Chaque année, ils sont donc de plus en plus nombreux, à venir des quatre coins de la France pour participer à ce concours. Pour l’édition 2010, c’est une doctorante, en 3ème année de thèse, Nathalie Auberval, qui a remporté le 1er prix devant Mélaine Minville et Yoann Curé. « Dans le cadre de congrès de diabétologie, j’avais déjà participé à plusieurs présentations de posters. Mais c’était la première fois que j’étais inscrite à ce concours. », rappelle la lauréate qui poursuit aujourd’hui des études post-doctorales d’ingénieur de recherche au CNRS, ses travaux portant sur la vectorisation d’insuline par voie orale. Elle travaillait alors au sein du Centre européen d’etude du Diabète (CeeD) sur « l’effet antioxydant des extraits de polyphénols de vin rouge et de thé vert sur des cellules RINm5F de rats après induction d’un stress oxydant ». « Il s’est avéré que nous obtenions non seulement une préservation de la viabilité, mais également une amélioration des paramètres antioxydants et moins de dommages au niveau des protéines et des lipides grâce à ces deux antioxydants que sont les polyphénols de vin rouge et de thé vert », précise-t-elle.

Nathalie Auberval rappelle que la présentation de poster est un exercice incontournable dans la carrière d’un doctorant. « Quand on commence une thèse, cela permet de discuter et d’échanger avec les chercheurs, voire les industriels, qui travaillent sur le sujet ou s’y intéressent. Mais une fois bien rôdé, il faut alors passer à la communication orale », conseille-t-elle. Quant au 1er prix qu’elle a reçu en mars dernier lors du congrès GNS 2010, elle le considère comme un aboutissement de ses travaux, une sorte de reconnaissance par ses pairs de ses trois années de recherche intensive durant sa thèse. « Je n’avais jamais reçu de prix, alors que j’avais participé à plusieurs concours de ce type. Cela m’a donc rassuré en quelque sorte sur la qualité et l’intérêt de mes travaux, ce qui est important quand on est doctorant », conclut-elle.

Soumettre votre abstract pour le Congrès GNS 2011